Les députés tentent de relever le plafond de la taxe de séjour par nuitée de 1,5 € à 8 €

Les députés ont adopté un amendement au Projet de loi de Finances rectificative pour 2014 visant à relever le plafond des tarifs applicables par nuitée et par personne de la taxe de séjour.

Jusqu’à présent, le tarif ne pouvait être inférieur à 0,2 euro, ni supérieur à 1,5 euro, par personne et par nuitée.Les députés ont adopté un amendement (N°251) relevant le plafond des tarifs applicables à 10 euros par nuitée et par personne (ou unité de capacité d’accueil) puis un amendement rectificatif n°401 fixant en définitive ce plafond à 8 €.

L’amendement quintuple cette taxe pour les hôtels 3, 4 et 5 étoiles. Pour les 3 étoiles, elle passe de 1 à 5 euros; et de 1,50 à 8 euros pour les 4 et 5 étoiles. Pourrait s’ajouter, en outre, note cette source qui souligne le caractère cumulatif, une taxe de séjour spécifique à l’Ile-de-France de 2 euros par nuitée destinée à financer les transports en commun.

Il apparait aujourd’hui que le gouvernement n’y est pas tout à fait favorable

« Sur la forme, (…) l’urgence dans laquelle les amendements ont été préparés n’est pas justifiée », estime une source gouvernementale . « Il faut veiller à travailler dans la cohérence et la concertation avec tous les professionnels du secteur », ajoute-t-elle. « Sur le fond, la France est classée dernière par le World Economic Forum en termes de rapport qualité/prix dans le tourisme, et la clôture des Assises (du tourisme, la semaine dernière, NDLR) visait justement à traiter la compétitivité de notre tourisme au niveau mondial », poursuit cette source.

L’amendement qui prévoit la création d’une taxe de séjour spécifique à l’Ile-de-France de 2 euros par nuitée destinée à financer les transports en commun doit être discuté aujourd’hui, il est probable que tout ce mouvement y soit lié.

Attendons quand même un peu avant de le transcrire dans les délibérations en cours de vote pour préparer les tarifs 2015.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *